Mode d’emploi

Nous vous indiquons la marche à suivre, de manière claire et précise.

Pour vous assurer la parfaite conformité juridique et une pleine valeur probante de votre registre, il vous suffit de respecter scrupuleusement notre mode d’emploi et nos modèles de rédaction.

Choix du cahier

Rien ne sert de prendre un cahier trop épais. Les mentions à reporter sont brèves et tiennent peu de place ; vous en inscrirez plusieurs sur chaque page. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il vous faut numéroter les pages, donc évitez le fastidieux travail consistant à inscrire 200 numéros en bas de chaque page.

En revanche choisissez un cahier solide, avec une couverture cartonnée, qui résistera à l’usure et aux manipulations. Optez absolument pour une reliure cousue (brochée disent les spécialistes), car -en cas de problème- il est possible de restaurer ce genre de reliure en remplaçant le fil, ce qui n’est pas le cas si les pages sont collées contre le dos.

Annulation du verso des feuilles

Reporter des mentions manuscrites sur le recto ET le verso de la même feuille peut être problématique. Si le papier est trop fin, cela peut provoquer un effet de « poinçonnage » qui -à terme- endommagera vos feuilles. Si les mentions sont faites au stylo-plume, l’encre peut tacher la page en vis-à-vis.

Nous vous conseillons donc d’annuler systématiquement le verso des feuilles en barrant cette page d’un trait diagonal (depuis l’angle inférieur gauche jusqu’à l’angle supérieur droit) et en indiquant la mention « face annulée » le long du trait. Nous convenons que cela n’est pas très écologique mais vous y gagnerez un certain confort d’utilisation. Ces pages annulées ne sont ni paraphées, ni cotées (voir ci-dessous).

Numérotation des pages

La loi prescrit que le cahier soit coté et paraphé. En clair, cela signifie que chaque feuille doit comporter un numéro dans la continuité. Cela est essentiel pour la valeur probante du registre et garantir que les mentions ont bien été faites dans la continuité.

Ne numérotez pas les pages cartonnées de la couverture mais commencez au recto de la première page (première feuille lorsqu’on ouvre le cahier) et portez le numéro 1, tournez la page et sur la feuille suivante, indiquez le numéro 2, et ainsi de suite sur chaque recto jusqu’à la dernière page. Le numéro doit être inscrit toujours au même endroit, en général en bas dans le coin de la feuille.

Il faut ensuite parapher chaque page. Le paraphe est un équivalent de la signature mais on ne met que les initiales. Il sert à authentifier les pages. Paraphez à côté du numéro de page, de manière discrète mais néanmoins visible. Appliquez-vous à avoir un paraphe identique d’une page à l’autre (tant que faire se peut).

Page de garde

Il s’agit de la première feuille en papier souple, celle qui vient immédiatement après la couverture. Elle est numérotée 1 et paraphée comme les autres. Sur cette page, on inscrit la dénomination de l’association (éventuellement en lettres majuscules), centrée au milieu de la page, avec la mention, « association régie par la loi de 1901« .

Au verso de cette première page, tirez un trait en diagonale de toute la feuille (de l’angle en bas à gauche à celui en haut à droite, par exemple) et portez la mention « face annulée ». Cela évite de commencer le registre sur le verso de la première page, ce qui n’est ni très pratique, ni très élégant. Puisqu’elle est annulée, cette seconde page n’a pas besoin d’être numérotée, ni paraphée.

Mise en place

Formule inaugurale (création, régularisation)

Sur la feuille suivante (numérotée 2 et paraphée), on inscrit la formule inaugurale qui est différente si l’on se situe au moment de la création de l’association ou bien si l’on procède à la régularisation du registre pour une association qui a déjà une certaine ancienneté.

Accès immédiat à notre modèle de rédaction
Régularisez en un coup de plume la situation de votre association. Un modèle commenté pour transcrire dans votre registre la formule adaptée à votre situation.
Consultez maintenant

Mise en place au moment de la création

Dans ce cas, la mise en place du registre ne pose pas de problème. On se contentera de reprendre selon les prescriptions légales : le nom de l’association et son objet, l’adresse du siège, le cas échéant celle de ses autres établissements et des immeubles possédés par l’association,  la liste des personnes chargées de son administration (nom, prénom et fonction telles que libellés dans les statuts), la date et le numéro de parution au Journal Officiel de l’annonce légale de création.  Sous ces mentions, on indiquera la date du récépissé de création délivré par la Préfecture.

Registre absent dans une association ancienne

Ici la situation est plus délicate puisque le registre doit s’ouvrir sur un constat de carence.

Le dirigeant devra indiquer qu’il n’existe pas à sa connaissance de registre spécial au moment où il prend ses fonctions. On rappellera ensuite les mentions relatives à la création de l’association telles qu’elles sont décrites ci-dessus et on fera la liste des personnes chargées de l’administration à la date où le registre est ouvert.

Sous cette formule inaugurale, il peut rester un espace vierge. Dans ce cas, tirez à la règle un trait horizontal juste en dessous de votre dernière ligne ; vous commencerez à reporter les mentions sous ce trait. Si cet espace est insuffisant ou que vous êtes arrivé en bas, tournez la page…

Transcription des changements

L’article 3 du décret donne une liste limitative des événements devant être reporté sur le registre. Il s’agit des événements suivants :

  • Modification des statuts (y compris objet et dénomination)
  • Changement des personnes chargées de l’administration
  • Changement d’adresse du siège social
  • Ouverture d’un nouvel établissement
  • Achat ou vente d’un immeuble

Pour chaque événement, on mentionnera une brève description reprenant les éléments essentiels ainsi que la date du récépissé délivré par la Préfecture. Il nous paraît intéressant que chaque mention soit signée de son rédacteur.

Pour séparer les mentions, on tirera un trait horizontal et les mentions se succèderont en évitant tout espace vierge entre les textes.

Accès immédiat à nos modèles de rédaction
Un modèle commenté pour chaque événement prévu par la loi. Transcrivez au fil de l’eau les modifications de statuts et de dirigeants dans votre registre.
Consultez maintenant

Nos registres

Découvrez tous nos produits pour associations loi 1901

Ressources gratuites

Pour obtenir le code permettant de télécharger le guide et de consulter les modèles de rédaction, remplissez le formulaire ci-dessous (gratuit & sans engagement de votre part).
Accédez au guide pratique et aux modèles de rédaction






Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Votre panier

Retrouvez notre boutique et tous vos achats en ligne
Rien dans votre panier